D’où l’utilité de revoir son code

15 février 2018 - : Nouvelle-Techno.fr - : Pas de commentaire

D’où l’utilité de revoir son code

Nombreux sont les développeurs qui font évoluer leurs compétences en permanence. Il est vrai que le monde du web évolue tellement vite qu’il est parfois difficile de suivre tous les changements.

Il est toutefois utile de revenir sur des projets existants afin de mettre en pratique les nouvelles notions ou simplement optimiser le code en mettant en application de nouvelles versions.

Preuve en est le web service servant à l’application Vigilance Météo.

Créé à l’origine, il y a 10 ans déjà, pour servir de source à une application pour le Nabaztag:Tag, lapin connecté français, afin qu’il puisse vous prévenir des alertes météo directement dans votre salon, il a évolué vers le Karotz (lapin aussi ? ) puis vers les téléphone en prenant en charge les téléphones Android, puis iPhone plus récemment.

Au début de ces 10 ans, ce web service, d’abord codé en PHP, a permis de connaître, par département, la couleur de la vigilance, et invitait simplement à visiter le site de Météo France pour en savoir plus. Relativement simple, mais avec mes connaissances de l’époque, le web service tenait en 2000 lignes de PHP environ.

Une 1ère optimisation a permis, en octobre 2016, de passer le même code à 250 lignes, en stockant les données dans une base MySQL et en y ajoutant la génération d’une carte de France affichant les pictogrammes. Dans ces 250 lignes tenait également le système de notifications vers les téléphones Android.

Cette semaine, nouvelle optimisation, et nouvel ajout de fonctionnalités. Ce ne sont plus uniquement les départements qui sont gérés mais également les côtes avec les vigilances vagues/submersion, et aussi les notifications vers les iPhones. Tout ceci en exactement 155 lignes !!

Voilà pourquoi j’insiste durant les formations que j’anime, revenez sur votre code, optimisez, et surtout, apprenez et tenez vous à jour !!

Commentaires

Ecrire un commentaire

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire